Quel fer à souder choisir ?

Puissance, fonctionnalité, prix et facilité d’utilisation selon votre profil : plusieurs détails doivent être pris en compte pour le choix de votre fer à souder. Le point.

Comment choisir votre fer à souder ?

Besoin d’un fer à souder ? Ce peut être pour de petites réparations et entretien de vos appareils ou pour vous lancer dans un projet bien précis ? Sur le marché, vous avez le choix entre plusieurs modèles et plusieurs marques. Et outre de comparer le prix, pour trouver le meilleur fer à souder, voici quelques informations complémentaires à connaitre.

Fer à souder à gaz ou électrique ?

On peut classer les fers à souder en 2 catégories bien distinctes. Il y a notamment le fer à souder à gaz et le fer à souder électrique.
Le second est bien plus renommé que le premier. À la portée de même les petits bricoleurs du dimanche, l’appareil électrique est idéal pour les petites réparations électriques ou électronique. Il est design et fin, mais surtout simple manipuler. Mais c’est surtout un allié pour le soudage sur des pièces léger et pas trop épais. Embarquant un fil d’alimentation de quelques mètres, il ne vous laisse qu’une certaine liberté de mouvement pendant la prise en charge de vos réparations.
Le fer à souder à gaz, quant à lui, est le plus souvent laissé aux professionnels. C’est un accessoire pour les réparations sur des surfaces résistantes et épaisses. Il embarque bien évidemment une base pointue en métal chauffant et une partie isolante dans laquelle mettre le gaz. Certaines marques vous proposent différents embouts interchangeables.

Focus sur les différentes fonctionnalités

De nos jours, le fer à souder ne fait plus que souder ou braser les différentes pièces. Si vous avez du budget, vous pouvez profiter de certaines fonctionnalités. Il y a notamment le fer à souder avec testeur embarqué qui vous évitera d’investir dans un autre appareil de test pour vérifier la panne et/ou la réussite de votre réparation. Élément indispensable qui doit s’accompagner du fer à souder, le testeur peut vous couter quelques dizaines d’euros en plus. Mais ce sera plus pratique et moins cher d’acheter la nouvelle génération de fer à souder avec testeur embarqué.
Un système ON et OFF embarqué sur le fer à souder ne serait pas non plus du luxe. Ceci vous permettra de laisser refroidir votre accessoire sans avoir à le débrancher. Ce qui n’est pas le cas sur tous les appareils disponibles sur le marché. Ce peut être pratique notamment pour les réparations de longues durées et qui nécessitent un maximum de minutie.
Et bien évidemment, on vous conseille d’investir dans un appareil avec une température de fusion optimale. C’est nécessaire notamment si vous devez vous lancer dans de la brasure. Les différentes pièces de métal ne fusionnent qu’à une température moyenne de 600 à 900°C. Tout dépend des accessoires que vous allez utiliser.

Pour débutant ou pour professionnel ?

Les grandes marques proposent également différentes gammes de fer à souder adaptées aux profils d’utilisateurs. Pour les professionnels notamment, on conseille les accessoires qui permettent de proposer plusieurs prestations en une. Ce sont par exemple les fers à souder avec des embouts interchangeables afin de profiter d’un maximum de précision possible.
SI les débutants peuvent se contenter d’un simple fer à souder unique avec un fi de branchement, pour les professionnels ce n’est pas le cas. Investir quelques centaines d’euros dans une station thermorégulée avec un affichage de la température de soudage ne serait pas du luxe. Ceci vous permettra de garantir la réussite des réparations en choisissant avec précision la température de fusion. Ceci peut changer en fonction de l’élément principal à souder.
Et bien évidemment, le prix pour un accessoire pour débutant et pour professionnel ne sera pas le même. Vous passerez de quelques dizaines d’euros à une bonne centaine. Tout dépend aussi des marques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *