L’aménagement des combles : étape par étape

Si vous cherchez à gagner un espace supplémentaire dans votre logement, l’aménagement des combles est l’une des premières possibilités qui se présentent. Quelles sont les démarches administratives à entreprendre pour effectuer ce projet ? Quelles sont les étapes qu’il faut suivre pour bien aménager les combles ? 

Continuez à lire cet article pour découvrir les étapes qu’il faut entreprendre pour réaliser ce projet. 

Prévoir le budget nécessaire

Un projet d’aménagement de combles peut rapidement devenir cher. En effet, les dépenses nécessaires peuvent facilement augmenter tout dépendamment de la complexité des travaux, par exemple dans le cas où il s’avère nécessaire de rehausser la charpente. De même, ce projet est souvent plus coûteux s’il faut prolonger les circuits du chauffage central ou ajouter un escalier. 

Ainsi, avant d’entamer votre projet d’aménagement de combles, il peut être utile de prévoir le budget nécessaire afin d’anticiper toute dépense potentielle à l’avance. 

Soigner l’isolation thermique 

Les combles des habitations ne peuvent être habitables qu’une fois ils sont isolés. D’ailleurs, l’isolation thermique s’effectue non seulement pour réduire les déperditions thermiques à travers la toiture, mais également pour bénéficier d’un niveau de confort similaire au reste de la maison. 

L’isolant thermique s’effectue généralement par l’intérieur. Pour cela, il faut faire le choix approprié quant aux produits à utiliser, selon le besoin et les prix proposés sur le marché. Les matériaux les plus performants et les plus souvent utilisés sont les laines minérales, les laines de verre et le roche. Bien que l’isolation par l’intérieur soit plus classique et moins lourde, elle réduit le volume habitable. 

Installer l’électricité et le chauffage 

L’installation de l’électricité et du chauffage durant un aménagement des combles est indispensable. Pour l’électricité, la démarche la plus simple à réaliser consiste à installer un tableau secondaire dans les combles et de le raccorder par la suite au tableau principal. Les caractéristiques du tableau secondaire en question, voire le calibre des protections, ainsi que sa ligne d’alimentation, voire la section des conducteurs, dépendent principalement du type de chauffage envisagé. Pour cela, il convient de déterminer la puissance des radiateurs et du chauffe-eau s’ils existent. Si les combles ne sont pas raccordés au réseau de chauffage existant, la solution la plus simple est d’opter pour l’électricité. Dans ce sens, il est possible d’opter pour les panneaux rayonnants, pour les radiateurs à inertie ou pour les accumulateurs. Ces émetteurs permettent de diffuser la chaleur par rayonnement même si l’alimentation électrique est arrêtée. 

Pour éclairer les combles transformés en espaces habitables de manière naturelle, une ou plusieurs ouvertures peuvent être indispensables. Cette alternative permet également de ventiler l’espace de manière plus efficace. Ainsi, il peut s’agir par exemple de lucarnes ou de fenêtres de toit, qui sont souvent plus faciles à implanter. Il est également recommandé de prévoir l’installation de fenêtres à chaque extrémité, sur les murs pignons.  

Remettre le sol de niveau

Souvent, si les combles sont restés inutilisés pour une longue durée, l’état des anciens planchers peut être dégradé ou déformé. Dans ce cas, une rénovation s’impose lors du projet d’aménagement des combles. Il faut toutefois veiller à ce que les matériaux utilisés soient légers et de faible épaisseur. 

Pour une rénovation fiable, il est possible d’utiliser par exemple une dalle sèche, qui ne nécessite ni ciment, ni d’eau ou de sable. De même, il est possible d’opter pour les panneaux isolants rigides, qui sont assez légers et faciles à manipuler. De cette manière, vous pouvez les mettre en œuvre de manière facile. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.