Connaitre les normes électriques dans la salle de bains pour prévenir les accidents

La salle de bains est surement la pièce de la maison où il faut le plus respecter les normes électriques. En effet, les installations électriques à ce niveau s’exposent à des risques liés à l’humidité. On le sait tous, l’électricité et l’eau ne font pas bon ménage. C’est pourquoi il est obligatoire de solliciter un professionnel electricien Paris pour toute nouvelle installation, rénovation ou extension d’un réseau électrique dans une salle de bains.

Les normes électriques dans la salle de bains en résumé

Les normes électriques imposent quelques points d’ancrage aux électriciens intervenant dans les salles de bains. Elles insistent surtout sur les grands points suivants sur lesquels le professionnel doit apporter une attention particulière.

  • Les volumes de sécurité : La salle de bains est traitée par les normes de façon à le diviser en plusieurs volumes dits de sécurité. Chaque surface de cette pièce recevra ainsi les mesures nécessaires ainsi que les matériels électriques adaptés en fonction de sa classification.
  • Les matériels et les équipements : ces derniers sont aussi spécifiques pour les salles de bains selon les normes en vigueur. Les appareils électriques, les interrupteurs et le chauffage doivent appartenir aux classes 1, 2 ou 3.

Regard objectif sur l’utilité des normes électriques dans une salle de bains

Les dispositions prises à l’encontre des installations électriques dans la salle de bains constituent des contraintes autant pour les propriétaires que pour les électriciens. Les interventions délicates dans cette pièce impliquent des surplus en coût et une grande maitrise pour l’artisan certes, mais les avantages d’avoir un réseau électrique aux normes dans une salle de bains sont pertinents. Les normes établies permettent de ne pas avoir à déduire les différents emplacements des composants de l’installation électrique, luminaires, prises et appareils. Elles régulent ces différentes poses selon les volumes de sécurité dans la salle de bains. L’électricien pourra ainsi se fier aux différentes prescriptions de ces documents techniques pour réaliser les travaux. En d’autres, les normes peuvent être interprétées comme des guides d’installation électrique dans la salle de bains.

Les normes électriques dans la salle de bain en détail

Les normes électriques pour la salle de bains permettent d’obtenir des installations respectant les différents critères suivants :

  • Un réseau électrique conforme à la NF C 15-100, normes des installations électriques domestiques
  • Des installations électriques spécifiques à chaque volume de sécurité : 0 – 1 – 2 – 3.
  • Posséder un appareillage électrique adapté et protégé des projections d’eau dans la salle d’eau

Ce sont les points d’ancrage dans les détaillés des travaux électriques à réaliser dans la salle de bains.

Le point sur les volumes de sécurité dans la salle de bains et les restrictions correspondantes

En tout, l’on distinguera 4 volumes de sécurité différents dans la salle de bain, à savoir les volumes 0-1-2-3. Toutes les prescriptions d’installations électriques pour ces différents niveaux sont régies par la norme NF C 15-100. Techniquement, ci-après les différentes restrictions liées à chaque niveau :

  • Le volume 0 : cette zone est considérée la plus à risque dans la salle de bains vis-à-vis des installations électriques. En effet, elle concerne la baignoire, la douche. Dans ce volume, l’installation de matériels électriques est strictement interdite.
  • Le volume 1 : celui-ci traite les zones du dessus de la baignoire ou du receveur de douche à moins de 2,5m de hauteur. Au sein de ce volume, seuls les luminaires à basse tension sont autorisés. Même les interrupteurs doivent être disposés dans les volumes 2 ou 3.
  • Le volume 2 : Il concerne les surfaces quadrillées à moins de 60cm de distance et 2.5 m de hauteur de la baignoire ou du receveur. Cette zone est considérée à la portée des éclaboussures d’eau. Ainsi, il n’y est autorisé selon les normes que l’installation de luminaires pour l’éclairage. En cas de présence d’une armoire de toilettes, celle-ci doit appartenir à la classe 1 et 2 des mobiliers et appareils dédiés à la salle de bains.
  • Le volume 3 : Celui-ci cadre toutes les surfaces de la salle de bains n’étant pas incluses dans les précédents volumes 0-1-2, Le volume 3 est dit hors volume. Même si tous les matériels sont permis par les normes à y être installés, ces derniers doivent toujours appartenir aux classes1 et 2.

Un artisan qualifié devra ainsi se fier à cette subdivision en volume

Votre pièce d’eau est donc divisée en quatre volumes qui régissent en détails quelle installation électrique avoir dans chacun de ces volumes. Les emplacements de ces volumes et zones de sécurité sont très réglementés et se jouent au centimètre près. Voici un document pour voir en détails les différents volumes de salle de bains.

Une réponse sur “Connaitre les normes électriques dans la salle de bains pour prévenir les accidents”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *